Innovacting Observatoire de l'Innovation Technologique
Lettre d'information hebdomadaire


Jean-Louis Bourgogne

Comment en suis-je arrivé là ?

JPEG - 5.5 ko

J’étais...

... un Ingénieur Civil des Mines, de l’Ecole des MInes de Saint-Etienne, qui se destinait à la « métallurgie » - on ne parlait pas à l’époque des « matériaux », terme aujourd’hui consacré - et qui avait trouvé sa voie dans la sidérurgie de l’est de la France à Longwy.

JPEG - 49.1 ko
Hauts-Fourneaux Longwy

Ingénieur de hauts fourneaux dans une sidérurgie déjà fragile, au moins localement, j’ai senti bientôt l’appel du large. Un appel au voyage, presque un tour de France, mais aussi un appel à la découverte d’autres métiers. C’est ainsi que s’est profilée dans mon CV une période de 20 ans pendant laquelle j’ai connu six entreprises dans des postes différents de l’organisation au contrôle de gestion pour finir dans les ressources humaines. Une formation continue sur le terrain qui ne m’a cependant pas empêché de faire l’IAE de Paris en cycle de cours du soir.
Je n’étais donc plus cet ingénieur attiré par la technique qui avait découvert l’ambiance de l’usine, ses odeurs, ses bruits, ses mouvements - j’y ai vécu des grèves importantes, y compris mai 68 - mais toujours des occasions de contacts sympathiques qui laissent beaucoup de souvenirs...
J’étais devenu progressivement un organisateur, un gestionnaire devenu rapidement accro au contrôle de gestion puis à la gestion des ressources humaines.
Des ressources humaines dont je commençais à faire une partie de mon métier avec, d’une part la formation des jeunes en écoles d’ingénieurs à l’Ecole Centrale Paris, désormais Centrale-Supelec et d’autre part le conseil d’entreprises indépendant en organisation, management, stratégie, recrutement.
Une activité libérale qu’on n’arrête que si on en a envie.
C’est mon cas et je n’ai pas envie de m’arrêter. C’est pourquoi, maintenant ...

...je suis...

... toujours consultant mais avec des spécialités qui me permettent de mobiliser mes goûts et mes compétences en me concentrant sur des activités d’accompagnement et mises en relation entre les entreprises, principalement pour le développement commercial des start-ups technologiques.
Un partenariat avec des correspondants installés en Allemagne me permet de leur proposer une ouverture vers ce marché.